JANVIER LE MOIS DE LA COMÉDIE

MAR 30 JANVIER 19H
durée 1h15
RÉSERVER
GRANDE SALLE
jauge limitée
tarif D
THÉÂTRE ET MUSIQUE
JEUNE PUBLIC
dès 8 ans

séances scolaires jeu 31 jan 10h & 14h15.

Victor ou la naissance d'une pensée
(bon, dans l'histoire il y a aussi un chien qui parle, Céline Dion et un facteur volant)

MISE EN SCÈNE THOMAS GORNET
COMPAGNIE DU DAGOR
CRÉATION / COPRODUCTION DSN

 

Un conte initiatique moderne, joyeux et bien déjanté !

C'est l'histoire de Victor. Un petit garçon au quotidien plutôt banal : maison, école, parents, amies et amis, loisirs… Vu comme ça, rien de plus « normal ». Que voulez-vous, on n'est pas obligé de faire des histoires avec des trucs horribles ! Même si on sait que vous, vous adorez ça, voir les autres crouler sous les problèmes. Eh bien là, Victor n'a pas de problème. Que voulez-vous, on ne va pas lui inventer une maladie juste pour vous faire plaisir ! L'histoire de Victor commence un lundi, à 7h du matin, quand son petit train-train va prendre un autre chemin…

Victor ou la naissance d'une pensée, c'est avant tout un concert avec des morceaux de théâtre dedans. Un concert théâtral, donc. Ça parle et ça chante de ce moment-clef de l'enfance où l'on s'affranchit de ses parents, où l'on s'écarte un peu des adultes qui nous entourent et où on commence à penser par soi-même.

Textes Marie Blondel, Julien Bonnet, Thomas Gornet. Musique Joseph d'Anvers. Avec Marie Blondel, Julien Bonnet, Adrien Ledoux, Anne-Sophie Pommier. Création lumière Claude Fontaine. Scénographie Jean-François Garraud. Costumes Sabrina Noiraux. Régie lumière Tof Goguet. Régie son Jonathan Prigent. Administration de production Amélie Hergas-Teruel.

Production Cie du Dagor.

© photo : Cie du Dagor

Site de la compagnie


Tout commence dans un camion. Nous partons vers la Lozère et parlons du prochain projet, enfin de quel sera le prochain projet de la compagnie Thomas dit qu'il faut faire un jeune public. Julien a pensé à un spectacle musical. Effectivement, il est temps d'aller au bout de cette idée, depuis le temps que nous voulons re-chanter (car nous avons déjà chanté ensemble mais ça, c'est une autre histoire) pense Marie. Julien a déjà un titre : "Chansons engagées pour oreilles non usagées ". Nous rions.
- On pourrait essayer de parler aux enfants différemment, de trouver une histoire qui parlerait d'un garçon qui s'ouvre au monde et à la vie ...
- Oui, mais en gardant le second degré !
- On pourrait aussi demander à quelqu'un de nous écrire la musique, un artiste qu'on aime bien ?
- Non, mais il voudra jamais.
- Oui, mais peut-être qu'il voudra.
- Nous, on s'occupe du reste, les textes etc ..
L'idée germée dans ce camion devient de moins en moins une idée et prend le nom de Victor.


Cela fait effectivement longtemps que nous voulons mettre la musique au cœur d'un projet. Depuis plusieurs années, nous avons approfondi notre recherche musicale en parallèle de notre travail de comédiens et de metteurs en scène : Marie et Julien ont créé les Smoking Birds in Underwears, un duo de chansons qu'ils écrivent et composent (il arrive aussi que Thomas leur écrive des textes); Julien s'est penché ardemment sur sa guitare ; Marie a repris le chemin du conservatoire pour y étudier le jazz vocal ; Thomas a écrit le livret d'un opéra pour enfants à l'Opéra de Limoges.

Nous sommes très sensibles à la musique et celle-ci est toujours un élément majeur dans nos spectacles. Depuis toujours, nous aimons travailler avec Adrien Ledoux qui crée l'environnement sonore de nos histoires. Il est également chanteur et multi instrumentiste alors il nous semblait évident qu'il fasse partie de l'équipe de Victor.

Et, pour la première fois dans la compagnie depuis Gavage en 2002, nous collaborerons avec Anne-Sophie Pommier qui est à la fois comédienne chanteuse et auteur-compositeur. Deux femmes et deux hommes sur scène, un équilibre qui nous convient.

Bien que nous soyons tous musiciens, nous voulons confier la composition des morceaux de ce concert théâtral à un artiste que nous aimons. D'une part pour la rencontre et le partage, d'autre part pour la cohérence de !'oeuvre en elle-même. Nous sommes actuellement en attente de réponse et c'est pourquoi nous ne pouvons nommer quelqu'un précisément à l'heure où nous écrivons.


Victor ou La naissance d'une pensée (bon, dans l'histoire il y a aussi un chien qui parle, Céline Dion et un facteur volant) aura donc la forme d'un concert théâtral. « Théâtral » car ce ne sera pas une succession classique de chansons mise en espace. Nous souhaitons intégrer des scènes dialoguées et des parties narratives et nous travaillerons avec la même exigence que sur nos précédents projets.

Il est important pour nous de ne pas oublier notre réflexion sur la mise en scène et l'espace sous prétexte que nous faisons de la musique. La scénographie, l'adresse, les corps, l'esthétique resteront toujours une source de questionnement et de recherche.


Certains de nos spectacles s'adressent aux plus jeunes car nous aimons penser que leur regard sur le monde est plus frais que le notre et parfois plus vrai. Peut-être nous adressons-nous à eux car nous pensons qu'ils ont des réponses que dans notre monde d'adulte nous avons perdues.

Pour ce projet nous voulions au départ questionner la« normalité»,« la norme», et l'injustice qui découle de tout cela.
Et nous avons vite constaté qu'il n'y a pas de réponse toute faite, que la norme de l'un n'est pas la norme de l'autre et qu'il est rapide de tomber dans les clichés.

Constatant que nous venions de prendre du plaisir à réfléchir autour de cette question sans pour autant avoir de bonne réponse, nous avons précisé le sujet de notre histoire : ce sera la réflexion en elle-même.

Comment raconter l'histoire d'un enfant qui découvrirait ce que réfléchir peut apporter, le plaisir de la question ...

Alors nous avons écrit, dans la forme classique du conte, le parcours d'un jeune garçon dont la tête va s'ouvrir au monde qui l'entoure.

Victor est ce qu'on pourrait appeler un conte initiatique moderne (parce qu'il y a Céline Dion dedans) et musical (sans la musique de Céline Dion par contre ... ).

Victor, c'est l'histoire d'un petit garçon qui, en voulant rentrer un jour chez lui parce qu'il s'était perdu, va découvrir le chemin de la pensée. Sa pensée.

La Cie du Dagor


La Cie du Dagor est née en 2001 à Limoges.

Nous sommes trois à en assurer la direction artistique : Marie Blondel, Julien Bonnet et Thomas Gornet, issus et issue de l'Académie théâtrale de l'Union.

Tour à tour metteur.se en scène, comédien.ne, chanteur.euse, auteur.trice, nous suivons une même ligne thématique et artistique au gré de nos différents projets.

Toutes nos créations questionnent la place de l'individu dans la société qui l'entoure et les différentes manières et voies qu'il emprûnte. Que nous emprûntons, chacune et chacun d'entre nous.

Nous croyons au pouvoir des images poétiques, des choses suggérées plutôt que démontrées.
Nous sommes persuadé.e.s que le sens et l'émotion surgissent de presque rien, dans les interstices, les silences et les frottements, toujours à la frontière du comique et du drame.

Ainsi, en incitant le public à ressentir plutôt qu'à comprendre, nous espérons le faire accéder à son imaginaire et s'échapper pour un moment du « prêt-à-penser ».

Trinité : groupe de trois éléments formant un tout.

Nous avons nos compétences différentes, nos envies diverses et la synergie de nos trois personnalités fait la force de notre compagnie.
Nous nous comparons volontiers à un orchestre dans lequel chacun.e est amené.e à occuper une ou plusieurs places, de l'instrumentiste au chef, du librettiste au joueur de triangle. Dans lequel chacun.e, toujours, a sa place.