Les Chatouilles

FILM FRANÇAIS DE ANDRÉA BESCOND ET ÉRIC MÉTAYER | 2018 | 1H43 | logo audiodescription | logo mal entendant
AVEC ANDRÉA BESCOND, KARIN VIARD, CLOVIS CORNILLAC
Prix d'Ornano-Valenti, Deauville 2018

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d'un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Devenue adulte, Odette va libérer sa parole.

HORAIRES

28 NOVEMBRE > 4 DÉCEMBRE

jeudi 16:30 | 20:45
vendredi
18:30
samedi 18:30
dimanche 14:30 D

affiche du film

PRESSE

D'une enfance traumatisée par le viol, Andréa Bescond tire un récit alerte sur la résilience et la joie de vivre malgré tout. Un tour de force. Télérama
Un film coup de poing qui déborde de l'énergie de la colère de sa réalisatrice et parvient avec virtuosité à reconstituer les méandres de sa reconstruction. La Croix
Ces ruptures de ton -humour, drame, danse- apportent de la douceur dans un monde de brutes et crée l'empathie nécessaire pour instaurer cette émotion intelligente qui fait souvent défaut à ce type de films. L'Express
La pédocriminalité qui s'immisce dans une famille ordinaire. Cette histoire personnelle, intime, Andréa Bescond l'a d'abord portée seule en scène, avec la complicité d'Éric Métayer. Aujourd'hui, le couple en fait un film à la forme déroutante, qui emmène son héroïne vers la vie, vers la légèreté. La Voix du Nord
Moins sophistiqué que "Festen", plus accessible qu'un discours de pédopsychiatre, c'est un grand film populaire dans tout ce qu'il peut contenir d'universalité, d'humanité sans pathos excessif, et même de touchantes maladresses. Le Journal du Dimanche
Andréa Bescond réussit l'adaptation à l'écran de sa pièce de théâtre coup de poing, créée pour tenter de soulager une plaie béante : les violences sexuelles qu'elle a subies dans son enfance. Première