Girl

FILM BELGE DE LUKAS DHONT | 2018 | 1H45
AVEC VICTOR POLSTER, ARIEH WORTHALTER, OLIVER BODART
Caméra d'Or et Prix d'interprétation masculine, Un Certain Regard, Cannes 2018

Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d'absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline exigée car Lara est née garçon…

HORAIRES

14 > 20 NOVEMBRE

mercredi 16:30 | 20:45
jeudi 18:30
dimanche 14:30
mardi 16:30 D

dossier de presse (PDF)

PRESSE

Un premier film saisissant et maîtrisé. Télérama
Ce portrait naturaliste, factuel, cru, d'une adolescente transgenre en quête de réussite professionnelle est une réussite à plus d'un titre (couronnée notamment par la Queer Palm et la Caméra d'or à Cannes cette année). Les Inrockuptibles
"Girl" prend illico ses distances avec les attendus du drame social misérabiliste. Il se déploie comme un portrait introspectif distingué, cadré serré sur "Lara", née "Victor", une adolescente de 15 ans qui rêve non seulement d'être une fille, mais aussi un certain type de fille. Libération
Oeuvre sensible autour de la question du genre, c'est également un beau film sur la danse, cet art où la question de l'identité entre filles et garçons recèle une part certaine d'ambiguïté. L'Express
"Girl", s'il ne fait pas l'impasse sur les souffrances que va endurer sa jeune héroïne, met brillamment en lumière les préoccupations majeures des adolescents : l'identité sexuelle, l'identité tout court, la passion, la relation complexe au corps. Le Parisien
Girl est un film fort et puissant porté par un jeune acteur (Victor Polster) d'une force et d'une présence inouïes. Ce qu'on appelle un choc. Première
Doux et dur, frontal et pudique, "Girl" est un film solaire sur une souffrance indicible, source d'un espoir démesuré. Le Nouvel Observateur
Un film lumineux, pudique et profond sur cette période délicate qu'est l'adolescence, surtout lorqu'on est une fille née dans un corps de garçon. La Voix du Nord
Le cinéaste belge Lukas Dhont réalise un film intelligent et délicat sur le combat que mène une adolescente née garçon pour devenir danseuse étoile. La Croix
On est cueilli par l'interprétation à fleur de peau du jeune Victor Polster, la justesse du point de vue, la mise en scène radicale au plus près des personnages, la maturité du propos. Le Journal du Dimanche