La Lutte des classes

FILM FRANÇAIS DE MICHEL LECLERC | 2018 | 1H43
AVEC LEÏLA BEKHTI, EDOUARD BAER, RAMZY BEDIA

Sofia et Paul emménagent dans une petite maison de banlieue. Ils veulent le meilleur pour leur fils Corentin qu'ils inscrivent à l'école primaire du quartier. Mais tous ses copains désertent vite l'école publique pour une institution catholique, les parents vont alors découvrir la lutte des «classes»…

HORAIRES

2 > 7 MAI

jeudi 16:30
vendredi 20:45
samedi 14:30
mardi 16:30 D

Le dossier de presse (PDF)

affiche du film

PRESSE

Très drôle et percutant, porté par des personnages ultra-attachants, "La lutte des classes" manie la caricature pour faire rire. Tout en interrogeant avec subtilité l'écart entre les valeurs, les peurs et les actes. Le Parisien
Sans moralisme, [Michel Leclerc] va guider Paul et Sofia vers le chemin de la réconciliation. A l'aide d'un scénario à l'humour malin qui s'amuse à retourner les clichés ou à les confronter à une réalité devenue absurde. Télérama
Dans la veine du "Nom des gens", Michel Leclerc revient avec une nouvelle comédie aux accents politiques, qui défend les écoles publiques et le vivre-ensemble dans les banlieues. La Croix
cette comédie décapante et contemporaine [...] rappelle que le duo Leclerc/Kasmi, quand il est en forme, excelle à traiter de grands sujets avec humour et pertinence. Positif
En désamorçant les situations sensibles avant qu'elles ne deviennent gênantes, le film déroule une première heure à mourir de rire (l'exercice intrusion, le désarroi du directeur, l'entretien dans l'école privée) avant de grattouiller où ça fait un peu plus mal. La Voix du Nord
Bien interprétée et sincère, la comédie n'évite pas quelques clichés. Les Fiches du Cinéma
Un peu brouillon dans le rythme, un peu "Fais pas ci, fais pas ça" à l'image, ce film de Michel Leclerc vaut pour son scénario futé, cosigné par Baya Kasmi, son humour canaille, ses décapsulages de clichés et son interprétation jubilatoire. Le Nouvel Observateur