Wildlife - Une saison ardente

Wildlife

FILM AMÉRICAIN DE PAUL DANO | 2018 | 1H45
AVEC CAREY MULLIGAN, JAKE GYLLENHAAL D'APRÈS UN ROMAN DE RICHARD FORD

Dans les années 60, Joe, un adolescent de quatorze ans, assiste impuissant à la lente dégradation des rapports entre son père et sa mère…
« Ce premier long-métrage du comédien Paul Dano est une histoire étonnante, celle de l'émancipation d'une femme dans l'Amérique du tout début des années 1960 : Jeannette, interprétée par Carey Mulligan, se met à travailler, alors que son mari, joueur de golf, a perdu son travail et ne s'en remet pas. Dès lors, plus rien ne sera comme avant. » Le Monde

HORAIRES

9 > 15 JANVIER

mercredi 16:30
jeudi 20:45
vendredi 18:30
dimanche 18:45 D

affiche du film

PRESSE

Dans "Wildlife", film hypersensible qui marque ses débuts comme réalisateur, l'acteur américain suit, avec des trésors d'attention et de délicatesse, un adolescent témoin de la dislocation du couple de ses parents, entre flammes et flocons du Montana sixties. Libération
L'acteur et cinéaste Paul Dano dissèque, dans son beau premier long métrage, une famille dysfonctionnelle dans l'Amérique des années 1960. (...) D'un classicisme très maîtrisé, Dano tire de bouleversantes scènes empoisonnées... Les Inrockuptibles
La mise en scène de Paul Dano est soignée, rigoureuse, un peu scolaire, parfois. N'empêche : Wildlife exerce une forme d'emprise fascinante, suspension entre calme et tumulte, avec, finalement, la perspective d'un pardon. Télérama
Pour sa première réalisation, l'acteur Paul Dano adapte avec finesse le beau roman de l'écrivain Richard Ford, récit du délitement d'un couple vu à travers le regard de leur fils adolescent, dans l'Amérique des sixties. La Croix
Certains films ont beau avoir les atours trompeurs 'd'objet modeste de cinéma', leur justesse et leur humanité en font de grandes et belles expériences de spectateur. CinemaTeaser
Le roman ne s'embarrassait pas de psychologie, lui préférait des ellipses et des images crépusculaires, que Paul Dano a su saisir et reproduire avec une émouvante sobriété. Le Nouvel Observateur
C'est un autoportrait de gamin rêveur qui aimerait quitter l'enfance pour de bon. À la fin, ça y est, le teenager au regard triste est devenu un homme et se demande à quoi la suite va ressembler. Nous aussi : on a très hâte de voir le prochain Paul Dano. Première