En version française | À partir de 6 ans

Toy Story 4

FILM D’ANIMATION AMÉRICAIN DE JOSH COOLEY | 2019 | 1H40

Woody, Buzz l’Eclair, Zigzag et Monsieur et Madame Patate ont retrouvé le bonheur auprès de la petite Bonnie. Mais celle-ci revient un jour de l’école avec un nouvel ami : une fourchette transformée en compagnon de jeux qui va semer la zizanie parmi les jouets…

HORAIRES

21 > 27 AOÛT

mercredi 14:30
vendredi
14:30
dimanche 14:30
mardi 14:30

28 AOÛT > 3 SEPTEMBRE

mercredi 14:30
vendredi
14:30
samedi 14:30 D

affiche du film

PRESSE

Voici "Toy Story 4" : où, lancé une fois encore à la folle poursuite de ses origines, Pixar continue d’être le présent et l’avenir du cinéma. Libération
Courses-poursuites d’anthologie, idylle amoureuse touchante et gags intrépides seront donc au programme de ce quatrième opus où, plus que jamais, se célèbrent les noces orphelines des enfants sans jouets et des jouets sans enfants. Le Monde
24 ans que Pixar nous raconte régulièrement cette histoire de jouets, et pourtant, on ne s'en lasse pas. Chapeau (de cow-boy), l'artiste  ! Le Point
L’attachante bande de jouets à nouveau projetée dans le monde bizarre des humains. La suite de Josh Cooley est ébouriffante de créativité, servie par la magie Pixar. Télérama
Bref, un feu d’artifice qui n’empêche pas une vraie réflexion sur l’indépendance et l’émancipation. Audacieux épilogue ! Vous aurez du mal à retenir vos larmes quand la malle aux jouets se refermera. La Voix du Nord
Dans un final qui n’est pas sans rappeler celui d’il y a dix ans, "Toy Story" nous reprend une dernière fois de court et prouve que les adieux sont sa scène talisman. Les Inrockuptibles
Plus que jamais, le film développe l'aspect psychanalytique de la relation enfant-jouet, tout en multipliant les gags et répliques hilarants. Ajoutez à cela un graphisme bluffant et un doublage de haut niveau, et vous obtenez une nouvelle prouesse du studio Pixar, capable d'enthousiasmer les enfants comme les adultes. Le Parisien