HOMMAGE

AGNÈS VARDA

CINÉASTE ET PLASTICIENNE FRANÇAISE | 1928 – 2019


DIMANCHE 21 JUILLET

2=1 « PORTRAITS DE FEMMES »

DEUX FILMS POUR LE PRIX D'UN !
AVEC CLÉO DE 5 À 7 (16H45) + L’UNE CHANTE, L’AUTRE PAS (18H30)

En copie numérique restaurée

Cléo de 5 à 7

FILM FRANÇAIS DE AGNÈS VARDA | 1962 | 1H30 | AVEC CORINNE MARCHAND, ANTOINE BOURSEILLER, DOMINIQUE DAVRAY | Prix Fipresci 1963

Cléo est chanteuse. Mais aujourd’hui, entre 17h et 19h, elle attend le résultat d’une analyse médicale. Elle craint le cancer. Pendant deux heures, elle va et vient, rencontre ses amis, son amant, son pianiste, se fait dire l’avenir, fait les magasins… Elle tue le temps en attendant la révélation fatale ou le soulagement immense.

HORAIRES

DIMANCHE 21 JUILLET, 16:45

Le doc ADRC (PDF)

affiche du film

PRESSE

Un petit chef-d'oeuvre de fraîcheur et d'inventivité. A la fois l'un des films les plus délicieux et les plus essentiels produits par la Nouvelle Vague. Les Inrockuptibles
Agnès Varda en 1962 raconte déjà des histoires de femmes, des histoires de peur au ventre. Sa caméra glisse dans les rues de Paris ; elle ne sait pas encore que l'errance sera dans 15 ans le sujet même du cinéma pour toute une génération. Le Monde
Première éclatante réussite d'Agnès Varda : elle a sans tricherie, greffé la durée sur le temps. Admirable Cléo de 5 à 7 […]. Je n'hésite pas à lâcher un gros mot : un chef d'œuvre. Arts
Corinne Marchand, belle et spontanée, est une inoubliable Cléo. France-Soir