EN VERSION FRANÇAISE | À partir de 10 ans
TARIF UNIQUE : 4€ POUR TOUS

Wardi

FILM D'ANIMATION LIBANAIS DE MATS GRORUD 2018 | 1H20

Beyrouth, aujourd'hui. Wardi, une jeune Palestinienne de onze ans, vit avec toute sa famille dans le camp de réfugiés où elle est née. Sidi, son arrière-grandpère adoré, fut l'un des premiers à s'y installer après avoir été chassé de son village en 1948. Un jour, Sidi lui confie la clé de son ancienne maison en Galilée…
« Bourrée d'humour, sur le sort des expatriés, cette fable politique et poétique, relevée d'un soupçon de cocasserie surréaliste, fait mouche. Une saga familiale sur le déracinement qui éclairera parents et enfants sur la blessure à vif d'un peuple oublié. » Le Nouvel Observateur

HORAIRES

3 > 9 AVRIL

mercredi 14:30
samedi 14:30
mardi 14:30


12 > 13 AVRIL

vendredi 14:30
samedi 14:30 D

Le dossier de presse , le dossier pédagogique zéro de conduite, le document nations unies pour les élèves, le document nations unies pour les enseignants, le document 6 pages pour les parents, présentation de l'expo photos (PDF)

affiche du film

PRESSE

Un film poétique mêle les techniques d'animation et travaille l'histoire dans un camp de réfugiés palestiniens. L'Humanité
Si le film de Mats Grorud n'a pas la puissance formelle de "Valse avec Bachir" ou de "Persepolis", il écrit joliment et à hauteur d'homme l'histoire des vaincus, de ceux qui n'intéressent plus. Libération
Avec des dessins pour les flash-back et des marionnettes pour le présent, la vie des réfugiés palestiniens au Liban suscite une profonde empathie. Télérama Un film étonnant, aussi précieux dans sa forme que par son sujet. Cahiers du Cinéma
Relevant le défi d'un film en stop-motion, bourré d'humour, sur le sort des expatriés, cette fable politique et poétique, relevée d'un soupçon de cocasserie surréaliste, fait mouche. Le Nouvel Observateur
En refusant de faire l'impasse sur les conséquences d'une tragédie tout en évitant un ton belliqueux, [Mats Grorud] s'acquitte d'un film propice au débat et à la réflexion. L'Express