Petit Paysan

FILM FRANÇAIS DE HUBERT CHARUEL (1H30–2017)
AVEC SWANN ARLAUD, SARA GIRAUDEAU, BOULI LANNERS

Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s´organise autour de sa ferme, sa soeur vétérinaire et ses parents dont il a repris l´exploitation. Alors que les premiers cas d´une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l´une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il ira jusqu´au bout pour les sauver…
« Trois fois primé au Festival du film francophone d´Angoulême, le premier long métrage d´Hubert Charuel joue avec les codes du thriller dans un hommage passionné au monde de l´élevage. » La Croix

HORAIRES

4 > 10 OCTOBRE

mercredi : 16h15
jeudi : 20h45
samedi : 16h30 / 20h45
mardi : 19h D

PRESSE

Pour paraphraser Jacques Chirac, "Petit paysan" n’est pas un film bovin, c’est un très bon film. Les Inrockuptibles
"Petit Paysan" est un bijou de drame rural qui raconte l'amour entre un éleveur et ses vaches. Le Parisien
On pense à la concentration extrême et à l’élevage intensif de la ferme des milles vaches. Dans une époque qui va à vau-l’eau, Hubert Charuel cultive un hommage touchant aux valeurs paysannes. L'Humanité
Ponctué par des moments de tension dignes d’une salle de marché un jour de krach, le film confirme que la vérité au cinéma passe plus volontiers par la transfiguration du réel que par son imitation. Le Monde
Face à Sara Giraudeau, remarquable de subtilité, Swann Arlaud est impressionnant : comme habité, avec son corps frêle et son visage en lame de couteau, il devient l’incarnation d’un sacerdoce qui peut virer à l’enfer. Télérama
"Petit paysan", dans ses meilleurs moments, prend la forme d’un cri d’adieu, sombre et sanglant, à la campagne française. Cahiers du Cinéma
Un film sauvage, où l’on croit même sentir l’odeur mêlée du fumier, du foin vert, du poil mouillé, du sang chaud et du lait tiède. Le Nouvel Observateur