MAI 1968 – MAI 2018

Petit panorama des luttes ouvrières vues par le cinéma et plongée au cœur des « événements » en compagnie, entre autres, de Jean-Luc Godard. 50 ans, ça se fête !

Dimanche 27 mai, 2=1 « L'IMAGINATION AU POUVOIR ». Séances présentées par Bamchade Pourvali, écrivain de cinéma, spécialiste de Jean-Luc Godard.

One Plus One Sympathy for the Devil

FILM DOCUMENTAIRE FRANÇAIS DE JEAN-LUC GODARD (1968–2006-35 MM)
AVEC LES ROLLING STONES, MARIANNE FAITHFUL

Jean-Luc Godard filme des scènes de contestations politiques avec des membres des Black Panthers, montées en parallèle avec des séances d'enregistrement des Rolling Stones. Il suit en particulier la création de la chanson Sympathy for the Devil, coupée par des scènes de révolution à l’extérieur du studio. Un film-puzzle qui montre les liens entre création artistique et utopie sociale.

HORAIRES

DIMANCHE 27 MAI, 18H 2=1 / CONFÉRENCE

MAI 1968 – MAI 2018

Petit panorama des luttes ouvrières vues par le cinéma et plongée au cœur des « événements » en compagnie, entre autres, de Jean-Luc Godard. 50 ans, ça se fête !


2=1 « L'IMAGINATION AU POUVOIR »

DIMANCHE 27 MAI DEUX FILMS POUR LE PRIX D’UN !
Séances présentées par Bamchade Pourvali, écrivain de cinéma, spécialiste de Jean-Luc Godard.

Le Redoutable (15h)

L’auteur de The Artist signe une comédie irrésistible, accessible à tous, sur le mythique réalisateur de la nouvelle vague. La Croix

One Plus One Sympathy for the Devil (18h)

Le résultat est le plus beau document qui soit sur les Stones, captés ici dans leur normalité quotidienne... Les Inrockuptibles

 

Lors des soirées 2=1, achetez un billet pour le premier film au tarif habituel et DSN vous offre la place pour le second !


PRESSE

Le résultat est le plus beau document qui soit sur les Stones, captés ici dans leur normalité quotidienne... Les Inrockuptibles
Le film n'est pas une publicité pour une chanson ; c'est un essai - génial - sur la révolution, la liberté, la création, dont le propos interdit tout simplement de montrer la chanson terminée. Le Monde
Godard capte une radicalité typiquement anglo -saxonne : les Black Panthers, et une violence insurrectionnelle dont les Stones sont les vecteurs. Londres est alors une ville en pleine ébullition, c’est l’une des capitales de la contre-culture. ONE + ONE est le film qui saisit le mieux cette fièvre ambiante. Godard est le grand cinéaste dadaïste, en perpétuelle remise en question formelle, autant génératrice d’énergie que de destruction. Il s’est toujours efforcé de rapprocher le cinéma des arts plastiques et sa route a aussi croisé celle du rock. Télérama
A l'époque, des fans du cinéaste regrettaient que Godard abandonne la narration au profit d'un cinéma expérimental et politique. Aujourd'hui on est plus à même d'apprécier les inventions et la beauté de l'image. Elle