A Ghost Story

FILM AMÉRICAIN DE DAVID LOWERY (2017-1H32)
AVEC CASEY AFFLECK, ROONEY MARA
PRIX DU JURY ET PRIX DE LA CRITIQUE, DEAUVILLE 2017

Apparaissant sous un drap blanc, le fantôme d'un homme rend visite à sa femme en deuil dans la maison de banlieue qu'ils partageaient encore récemment. Condamné à ne plus être que simple spectateur de la vie qui fut la sienne, le fantôme se laisse entraîner dans un voyage en nostalgie...

HORAIRES

SAMEDI 20 JANVIER, 20H30 U + 2=1

2=1 « HISTOIRES DE FANTÔMES »

SAMEDI 20 DÉCEMBRE DEUX FILMS POUR LE PRIX D’UN !

A Ghost Story (20h30)

Il reste qu’il y a dans A Ghost Story trois bons quarts d’heure de cinéma prodigieux, touché par la grâce d’une simplicité presque primitive, une espèce de haïku fantastique d’une grande pureté, empaqueté dans son absence d’enrobage… Première

Les Innocents (22h15)

vénéneux, délicat, ensorcelant (...) Jack Clayton maîtrise aussi bien le non-dit et le non-vu, jouant avec nos nerfs. Télérama

 

Lors des soirées 2=1, achetez un billet pour le premier film au tarif habituel et DSN vous offre la place pour le second !


PRESSE

Un très grand film, absolument terrassant. CinemaTeaser
Ce cinéma naïf et évanescent, fait de brume et de silence, filmé en format 4/3, est un retour à l’innocence et au berceau du fantastique. L’élégie d’un fantôme super triste. Les Inrockuptibles
Difficile de dire ce qui séduit le plus, la simple beauté des plans ou l’ambitieux monde d’idées qui s’ouvre à nous. Télérama
Une fulgurante expérience de cinéma, une épopée quantique s'évadant rapidement de son thème initial (le deuil, la douleur) pour vous propulser dans un tunnel sensoriel pulvérisant les barrières du temps et de l'espace. Le Point
Une claque. Un geste cinématographique d'une poésie inouïe et d'une foi renversante dans le désir des spectateurs de s'abandonner à un récit tout à la fois simple et vertigineux. Studio CinéLive
Ce petit OVNI est réalisé par un Terrence Malick à l’ancienne et interprété par un couple d’acteurs touché par la grâce. La Voix du Nord