Woman at War

Kona fer i strio

FILM ISLANDAIS DE BENEDIKT ERLINGSSON (2018 – 1H41)
AVEC HALLDORA GEIRHARDSDOTTIR, DAVID THOR JONSSON
SEMAINE DE LA CRITIQUE, CANNES 2018

Halla, la cinquantaine, déclare la guerre à l'industrie locale de l'aluminium qui défigure son pays. Elle prend tous les risques pour protéger les Hautes Terres d'Islande. Mais la situation pourrait changer avec l'arrivée inattendue d'une petite orpheline dans sa vie…
Un portrait de femme complexe, tiraillée entre la cause qu'elle défend et ses aspirations de mère. Ce récit à l'humour absurde reste farouchement ancré dans l'actualité puisqu'il évoque le terrorisme écologique. Le JDD

HORAIRES

25 > 31 JUILLET

mercredi : 16h30 / 20h45
vendredi : 18h30
samedi : 18h30
mardi : 18h30 D

Le dossier de presse (PDF)

PRESSE

Une croisade pleine d'humour contre ceux qui s'évertuent à détruire la planète. L'Humanité
Merveilleux conteur, Benedikt Erlingsson met en scène une saga foisonnante dans les Hautes Terres d'Islande. Le Monde
Cette manière à la fois très réfléchie et très joueuse de faire du cinéma a un charme fou. Télérama
Une fable écolo tragi-comique islandaise hantée par une femme des montagnes qui doit autant à « Erin Brockovich » qu'à « Rambo ». À ne pas manquer. La Voix du Nord
À la manière des contes islandais traditionnels, Woman at War est une fable écologiste mettant en scène une super-héroïne aux prises avec les lignes à haute tension, qui défigurent son île. La Croix
Culotté, barré, généreux, "Woman at War" (prix SACD de la Semaine de la Critique) trouve dans le visage de sa guerrière des temps modernes (exceptionnelle Halldora Geirhardsdottir) le contrepoint sensible à son humour pince-sans-rire et à la majesté des paysages. Le Nouvel Observateur
Coup de cœur pour ce film à la fois singulier et fédérateur, à l'humour résolument absurde, qui dresse le portrait complexe d'une héroïne tiraillée entre la cause qu'elle défend et ses aspirations de mère. Le Journal du Dimanche