Le Labyrinthe de Pan

El laberinto del fauno

FILM ESPAGNOL DE GUILLERMO DEL TORO (2005-1H54)
AVEC SERGI LOPEZ, DOUG JONES, ARIADNA GIL
3 OSCARS 2007

Espagne, 1944. Fin de la guerre. Carmen, récemment remariée, s'installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, un capitaine de l'armée franquiste. Alors que la petite fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, va lui révéler qu'elle n'est autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté...
« Chef-d'oeuvre. L'esprit de Lewis Caroll, celui de Jean Cocteau et l'Espagne franquiste se rejoignent pour composer le plus explosif des cocktails. Étonnant. » L'Humanité
Interdit aux moins de 12 ans

HORAIRES

SAMEDI 7 AVRIL, 20H15 2=1 / U

2=1 « GUILLERMO DEL TORO »

SAMEDI 7 AVRIL DEUX FILMS POUR LE PRIX D’UN !
NOUVEAU ENTRACTE ENTRE LES FILMS : LE BAR DE DSN SERA OUVERT DE 19H30 À 22H30.
Boissons et petite restauration disponibles.

Le Labyrinthe de Pan (20h15)

Chef-d'oeuvre. L'esprit de Lewis Caroll, celui de Jean Cocteau et l'Espagne franquiste se rejoignent pour composer le plus explosif des cocktails. Étonnant. L'Humanité.

La Forme de l'eau (22h30)

A la fois conte de fées pour adultes, déclaration d'amour au cinéma et fable politique, le dernier film de Guillermo del Toro fait l'unanimité. Première.

 

Lors des soirées 2=1, achetez un billet pour le premier film au tarif habituel et DSN vous offre la place pour le second !


PRESSE

Chef-d'oeuvre émotionnel et viscéral d'une beauté rare. Positif
Le Labyrinthe de Pan mixe avec fluidité la fiction historique et le conte chimérique, multipliant les passerelles entre le réel et le merveilleux, les créatures magiques et les monstres humains. Télérama
(...) Guillermo Del Toro, seul "fanboy" citant aussi volontiers le peintre nabi Odilon Redon que Jack Kirby, un des plus prolifiques créateurs de comics, filme cette fable de larmes et de sang dans des décors grandioses qui rivalisent avec ceux d'un Tim Burton. Libération
Il est des films qu'on n'oublie pas. Des oeuvres puissantes, profondes. Le labyrinthe de Pan est de celles-là. Chef d'oeuvre. Le Journal du Dimanche
C'est sans doute une des plus belles choses qui soit arrivé au cinéma cette année. (...) un chef d'oeuvre (...) Le labyrinthe de Pan aurait fait une magnifique palme d'or. Brazil