La Forme de l'eau

The Shape of Water

FILM AMÉRICAIN DE GUILLERMO DEL TORO (2017-2H03)
AVEC SALLY HAWKINS, MICHAEL SHANNON, RICHARD JENKINS
4 OSCARS 2018 DONT MEILLEUR FILM
LION D'OR, VENISE 2017

Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Un jour, Elisa et sa collègue Zelda découvrent que les scientifiques procèdent à des expériences sur une créature mi-homme, mi-poisson, pêchée au large de l’Amérique latine…

HORAIRES

LES 6 & 7 AVRIL

vendredi : 20h45
samedi : 22h30 2=1 / D

2=1 « GUILLERMO DEL TORO »

SAMEDI 7 AVRIL DEUX FILMS POUR LE PRIX D’UN !
NOUVEAU ENTRACTE ENTRE LES FILMS : LE BAR DE DSN SERA OUVERT DE 19H30 À 22H30.
Boissons et petite restauration disponibles.

Le Labyrinthe de Pan (20h15)

Chef-d'oeuvre. L'esprit de Lewis Caroll, celui de Jean Cocteau et l'Espagne franquiste se rejoignent pour composer le plus explosif des cocktails. Étonnant. L'Humanité.

La Forme de l'eau (22h30)

A la fois conte de fées pour adultes, déclaration d'amour au cinéma et fable politique, le dernier film de Guillermo del Toro fait l'unanimité. Première.

 

Lors des soirées 2=1, achetez un billet pour le premier film au tarif habituel et DSN vous offre la place pour le second !


PRESSE

Il faut se laisser porter par cette fantaisie fantastique en prenant le risque de pleurer souvent, de rire par moments, et de s’enthousiasmer. Ce film fait un bien fou. Le Parisien
"La Forme de l’eau" est un film enveloppant et foisonnant, qui déborde d’idées et de métaphores. Télérama
Parabole flamboyante sur la tolérance, fable incroyable sur la paranoïa de ces salauds de généraux, le film est un opéra grandiose, où chaque détail, chaque décor, chaque mouvement de caméra est juste (...). Le Nouvel Observateur
Porté par l’humanisme de son propos – un portrait mélancolique de l’homosexualité et amer du racisme ordinaire –, "La Forme de l'eau" vibre de l’élégance insufflée par Del Toro à chaque image, notamment grâce à ses sublimes décors de studio rétro et à sa mise en scène CinemaTeaser
Ce qu'il y a de beau et de touchant ici, c'est la simplicité avec laquelle del Toro raconte son histoire : pas d'excès, pas d'ironie, pas de flonflons, pas de cris, juste un remarquable appel à la tolérance et à la différence mis en scène en mouvements de caméra élégants et envoûtants. L'Express