Venavi

  • JEUNE PUBLIC À PARTIR DE 7 ANS
  • THÉÂTRE
  • MERCREDI 7 DÉCEMBRE
  • 16H
  • COMMUNE DE PETIT CAUX SALLE POLYVALENTE DE DERCHIGNY-GRAINCOURT
  • DURÉE : 40 MN
  • TARIF D
  • RÉSERVER
  • SÉANCES SCOLAIRES : MAR. 6 DEC. 10H & 14H / MER. 7 DÉC. 10H / JEU. 8 DEC. 10H & 14H

DE RODRIGUE NORMAN MISE EN SCÈNE OLIVIER LETELLIER

COMPAGNIE THÉÂTRE DU PHARE

 

Qu’en est-il de ces mensonges que l’on dit pour protéger nos enfants ?

Au Togo les jumeaux sont sacrés, on dit qu’ils ne doivent jamais être séparés. Si l’un des deux vient à disparaître, la famille doit fabriquer au plus vite une statuette traditionnelle qui se substituera au cher disparu, un Venavi. Ici, les parents, désemparés, préfèrent cacher la vérité à leur fille et lui disent que son frère Akouété est parti chercher du bois. Mais Akouélé est une fillette obstinée qui ne peut se résoudre à l’absence de son frère. Elle s’arrête de grandir, d’apprendre, de s’épanouir. Lasse d’attendre son retour, elle part à sa recherche, en quête de la vérité… Olivier Letellier signe ici une ode à la vie et à l’espoir et fait de cette légende émouvante un petit bijou de poésie et de tendresse. Seul en scène, le comédien déplace des structures gigognes en bois qui deviennent un banc, un chemin, une forêt ; sa voix est celle du frère mort, qui avec douceur, humour et inquiétude, nous raconte l’histoire de sa soeur.

DISTRIBUTION

De Rodrigue Norman • Mise en scène Olivier Letellier. Adaptation Catherine Verlaguet • Avec en alternance Joris Avodo et Gaël Kamilindi. Scénographie Sarah Lefèvre. Création lumière, son et régie générale Sébastien Revel.


Production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN. Un spectacle Odyssées en Yvelines-édition 2011, biennale de création théâtrale tout public, conçue par le Théâtre de Sartrouville et des Yvelines- CDN en collaboration avec le Conseil général des Yvelines. Soutiens ville d’Andrésy. Cette oeuvre a bénéficié de l’aide à la production et à la diffusion du Fonds SACD–Théâtre, de l’aide à l’écriture de l’association Beaumarchais–SACD et de l’aide de l’Organisation internationale de la francophonie. Production déléguée Le théâtre du Phare/ Olivier Letellier - Champigny s/ Marne (94)

© photo : DR

Site de la compagnie

SI VOUS AIMEZ CE SPECTACLE, VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE :

Virginia Wolf
Pan-Pot...

Quel est votre regard sur Venavi ou pourquoi ma soeur ne va pas bien ?
Le propos de Venavi est un propos fort que j’ai très envie de faire passer sans en gommer la complexité. C’est un conte dur mais positif, qui porte un enseignement. La soeur d’Akouété vit des épreuves difficiles : elle est confrontée à la mort, au deuil, à l’échec scolaire, à des difficultés dans ses relations avec les autres… Mais elle sort grandie de tout cela. Venavi est un récit initiatique.

Le propos n’est-il pas un peu sombre pour les enfants ?
J’ai beaucoup travaillé avec des enfants : j’aime les rendre plus curieux. Je sais par expérience qu’on peut leur parler de sujets graves et oser aborder les problèmes qui les préoccupent. La question est : comment leur en parler ? Je crois qu’on peut tout dire si on leur donne une lueur d’espoir, et Venavi leur ouvre cette fenêtre sur la vie. Aussi, je cherche à faire travailler l’imaginaire des spectateurs, petits et grands, et générer des questions à se poser en famille. Pour Venavi, on s’attache à mettre de l’humour dans le jeu grâce aux objets et à l’incarnation de certains personnages afin de créer des respirations dans l’histoire et rendre le propos plus accessible. On tente d’imaginer un espace qui génère du jeu pour le comédien et son personnage Akouété, qui est entre la vie et la mort. Ce projet s’articule sur un théâtre de récit, un théâtre de connivence et de complicité. Dans la pièce, « on joue à… », « on dirait que… », « on ferait comme si… ». Le conteur est un passeur : lui seul connaît l’histoire, et son rôle consiste à faire en sorte que les images naissent dans l’esprit du spectateur. C’est comme au cinéma, l’écran n’est pas devant nous, mais dans la tête de celui qui regarde. Les images sont évoquées par les mots. Il s’agit pour moi de jouer avec elles en réinterrogeant sans cesse le texte.

Quelle place accorderez-vous aux objets ?
La scénographie utilise des objets scéniques en mouvement, qui dessinent des espaces et deviennent des personnages. Il s’agit pour moi d’amener les images scéniques vers des images poétiques et métaphoriques, car les images ne doivent pas être redondantes. Pour le reste, je ne sais pas encore s’il y aura d’autres objets… Ce qui est sûr, c’est que la statuette du Venavi ne sera pas présente sur scène. Son absence marque justement le noeud de l’histoire et le coeur du propos.

Quel lien comptez-vous tisser avec l’Afrique ?
Dans ce projet, je me fais le passeur d’une matière africaine pour parler à des enfants d’ici. Loin d’un spectacle ethnique, ethnologique ou folklorique, il s’agit d’ouvrir l’espace d’une rencontre avec les jeunes spectateurs d’ici. Venavi est une histoire très contemporaine qui parle de secret, de mort, de fratrie, qui sont des thèmes universels. Comme tous les contes, celui-ci parle profondément de ce qu’est l’homme.

le Théâtre du Phare
Le Théâtre du Phare porte les projets artistiques d’Olivier Letellier, croisant l’art du conte avec différentes disciplines (théâtre, théâtre d’objet, photographie, vidéo, création sonore, danse, cirque…), en direction de tous les publics. Ouverture, partage et sensibilisation sont les piliers de sa démarche artistique. Le conte est un socle extrêmement important : il s’agit d’histoires qui survivent et s’enrichissent des prismes sociétaux, et favorisent ainsi la rencontre et l’échange. Chacun des projets d’Olivier Letellier cherche à mettre en lumière le coeur de ce que raconte l’histoire, avec simplicité et clarté, afin que les publics « jeunes » dans leur expérience de spectateurs puissent recevoir le spectacle et s’en nourrir à leur façon.

Rodrigue NORMAN auteur
Né en 1980 au Togo, Rodrigue Norman commence à écrire et à mettre en scène au Togo, où il fonde en 1997 sa compagnie les 3C. Il est l’auteur d’une dizaine de pièces, pour lesquelles il reçoit de nombreux prix. Cinq d’entre elles sont publiées, Entre deux battements (2004), Chroniques des années du partir (2004), Pour une autre vie (éditions Haho, 2002), Trans’aheliennes (éditions Lansman, 2004), Tobbie, frères et soeurs ont la douleur (éditions Lansman, 2005) et Allo l’Afrique !

Olivier LETELLIER metteur en scène
Formé à l’Ecole internationale de théâtre Jacques Lecoq, il se met en scène en 2004 dans son premier spectacle, L’Homme de fer, spectacle jeune public. Il crée et interprète en 2007 La Mort du roi Tsongor. En 2009, il met en scène Oh Boy ! et obtient le Molière du Spectacle Jeune Public. En 2011, il crée Venavi, de Rodrigue Norman, et La Scaphandrière, écrit par Daniel Danis suite à leur rencontre. Sa dernière création, Un Chien dans la tête, est née en 2013. Ses spectacles tournent partout en France, ainsi qu’à l’international.

Catherine VERLAGUET auteure
Elle intègre les sections d’Art Dramatique des Conservatoires de Toulouse, puis de Marseille, parallèlement à sa formation universitaire. Elle travaille en tant que comédienne dès son arrivée à Paris en 1999, puis écrit et monte Amies de longue date (publié aux éditions Les Cygnes, tout comme son roman Sous l’archet d’une contrebasse et sa deuxième pièce Chacun son du). Depuis, elle adapte La Fin d’une liaison de G. Greene pour Alain Mollot (Théâtre de la Jacquerie) et écrit entre autres L’oeuf et la poule (publication en 2010).

Gaël KAMILINDI comédien
Après avoir étudié au Conservatoire de Genève, il sort diplômé du Conservatoire de Paris en 2011. Il participe à divers projets de théâtre avec Pascal Rambert et Maya Bösh, Jean Liermier, Bernard Meister, Marc Paquien… Il travaille aussi pour la télévision et le cinéma auprès de Stéphane Kurc, Vasily Serikov, Philippe Garel, Éric Noguet, Benoît Cohen, et prête sa voix à la radio et au doublage.