Champs d'espaces

Raumfelder

  • DANSE
  • JEUDI 4 MAI
  • 20H
  • GRANDE SALLE
  • DURÉE ESTIMÉE : 1H
  • TARIF A
  • RÉSERVER

DE MALGVEN GERBES ET DAVID BRANDSTÄTTER

COMPAGNIE SHIFTS\ART IN MOVEMENT

 

Laissons-nous rêver à des utopies, étirons le temps, imaginons et construisons ensemble.

Champs d’espaces sera une pièce de partage, une façon d’aborder le monde, de vivre l’espace à plusieurs pour se créer du temps. Une réponse à la nécessité de se prolonger les uns les autres en partageant les ressources et en aiguisant les pensées et relations à l’extérieur. La pièce sera interdisciplinaire, rassemblera les savoirs et expériences des protagonistes sur les domaines du mouvement, de la scénographie, des mots, de la musique, de la manipulation d’objets, et rassemblera cinq artistes européens, aux cultures, vécus et âges différents. Ce sera interculturel et intergénérationnel. Certains monuments aux pieds de sable, des évidences, des idées préétablies seront questionnés ; de nouveaux repères, ébauches de fondations pour d’autres perspectives seront abordés. L’objectif est de déplier les possibles, de les offrir à une réflexion partagée avec les spectateurs.

DISTRIBUTION

Chorégraphie, performance, composition sonore Malgven Gerbes, David Brandstätter, Howard Katz, Malte Peter • En dialogues avec Martin Clausen, Christoph Lemmen, Sebastian Kurth • Création lumière Ruth Waldeyer. Régie / technique Thomas Achtner. Production et diffusion Alix Pellet, Clémence Rey.


Production s h i f t s – art in movement. Coproductions fabrik Potsdam : Artists-in-Residence, Les Hivernales d’Avignon, TanzZeit – Podewil Berlin. Prêt de studio et residences DSN – Dieppe Scène Nationale, Le Phare - Centre Chorégraphique National du Havre – Normandie, Le Dancing de la compagnie Beau Geste - Val de Reuil, Le Théâtre de l’Arsenal. Soutiens Direction Régionale des Affaires Culturelles de Normandie, Région Normandie

© photo : Cecile Dorleans

Site de la compagnie

AUTOUR DU SPECTACLE

LES 6 DÉCEMBRE, 7 FÉVRIER & 27 AVRIL

ACTEURS TÉMOINS

DSN accompagne la création du spectacle Champs d’espaces de la compagnie s-h-i-f-t-s., art in movement. Ce projet s’inscrit dans une ambition de partage de connaissances entre les différents protagonistes, d’échange de savoirs, de questionnements, d’expériences.
Malgven Gerbe et David Bradstätter seraient heureux d’inclure dans cette construction particulière et collective les réactions, échos et ressentis que leurs recherches feront émerger chez un groupe de spectateurs complices. Au cours de trois ateliers répartis dans la saison, ils invitent tous les curieux à expérimenter, partager, débattre, participer à la réflexion collective. Une expérience qui sollicitera idées, corps et reposera principalement sur les notions d’espace et de temps. [+]

SI VOUS AIMEZ CE SPECTACLE, VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE :

Badavlan
Effet Bekkrell

Avec la pièce Champs d’espaces - Raumfelder, nous créons une performance interdisciplinaire s’appuyant sur le partage d’expertises en mouvements, scénographie, mots, musique et manipulation d’objets de cinq artistes européens : Malte Peter, Howard Katz, Ruth Waldeyer, David Brandstätter et Malgven Gerbes.

La pièce met en valeur la perception spatiale en tant qu’outil permettant un étirement de la sensation temporelle. Elle intègre les valeurs portées par le corps, les espaces de communication et les jeux des pensées entre les interprètes.

Champs d’espaces vient également développer un langage corporel réécrivant les principes et intérêts éthiques de la danse, notamment de la danse contact, à travers le prisme de notre actualité.

A travers cette pièce, nous souhaitons générer des dialogues philosophiques et perceptifs entre les interprètes et un échange réflectif avec le public dans un désir de construire des utopies.

Une structure scénographique malléable, telle une architecture nomade, soutient une alchimie continue entre matière visible et pensées.

s h i f t s - art in movement Malgven Gerbes & David Brandstätter

Scénographie
Comme support de l’imagination nous utilisons six grands panneaux blancs légers en PVC. Ces panneaux entièrement mobiles laissent libre la circulation des idées des interprètes. Si les panneaux parfois isolent, ils sont souvent acteurs du partage qui se joue entre les interprètes. Ils deviennent alors support des corps, parfois source acoustique. Ils sont comme une page blanche, se prêtant à une constante réécriture. Puis nous imaginons des plis de la matière et de la pensée, tels les plis décrits par le philosophe Gilles Deleuze.

Mouvements
Nous utilisons notamment la danse contact, et ses origines issues de l’aïkido, comme cohésion artistique entre la scénographie et les interprètes. L’introspectif, l’instantané, le fragile et le communicatif, le spectaculaire, l’athlétique, le risqué de cette danse sont des outils de langage corporel, à partir desquels nous construisons une dramaturgie par les corps. Quelles transformations, de principes et techniques, allons nous générer à travers notre approche corporelle, à notre époque de déplacements de réfugiés, d’attentats, de changement climatique, d’échanges culturels internationaux intenses ?

Mots et composition sonore
Au cours de la pièce Champs d’espaces - Raumfelder, entre les passages en mouvements, silencieux, des discussions et des monologues émergent sur scène, ainsi que l’intervention de textes projetés ou de textes audio préenregistrés. Les mots incorporés à la pièce seront de natures et angles d’approches différents : d’ordre philosophique, issus d’une expérience personnelle d’un interprète, d’une sensation corporelle précise, ou encore d’un questionnement sociétal commun. Certains textes, certaines prises de paroles seront en français, d’autres en allemand ou en anglais. La composition sonore est créée sur scène à partir de l’utilisation des panneaux blancs comme instruments, des passages de chants des interprètes, des temps de paroles. Elle est également accompagnée de matériaux sonores préenregistrés réalisés à partir des mêmes éléments scénographiques et voix.

Notre objectif est de créer une réaction chimique entre ces éléments : mots et situations, installation et objet malléable, prise de parole et choeur, mouvements des corps et synchronicité entre les interprètes, les propositions partagées et le public rassemblé.

s h i f t s - art in movement

Organisation artistique franco-allemande basée en Normandie et à Berlin Dirigée par Malgven Gerbes et David Brandstätter

Après avoir étudié la chorégraphie à l’université ArtEZ, aux Pays-Bas, Malgven Gerbes et David Brandstätter créent l’organisation artistique s h i f t s - art in movement en 2007.

Malgven et David créent des pièces mettant en perspective les certitudes et les incertitudes de leur travail, ouvrant ainsi un champ possible de réflexions et discussions pour les spectateurs.

Leurs productions n’ont pas pour but de résoudre des sujets d’étude en simplifiant le réel ; chaque pièce met en perspective les questions qui ont éveillé leur curiosité, « une vue de près » qu’ils souhaitent partager avec le public.

s h i f t s s’est produit à ce jour dans 14 pays différents, notamment aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine Saint Denis, à la Villette, à la Sophiensaele de Berlin, au Dance festival de Munich, au Kunstfest Weimar, aux Hivernales d’Avignon, au Gdansk Dance festival en Pologne, au Festival Temps d’images à Cluj en Roumanie, au Seoul Performing Arts Festival en Corée et au Grand Théâtre de Shanghai en Chine.