A Taste of Poison

  • DANSE
  • MARDI 7 MARS
  • 20H
  • GRANDE SALLE
  • DURÉE : 1H
  • TARIF A
  • RÉSERVER

CIE MOSSOUX BONTÉ

 

Petites expériences entre amis.

Certaines attitudes sont aussi anodines que dangereuses. Nombre d’entre elles font partie de notre quotidien, sont induites par des habitudes, des règles sociales contradictoires. Nicole Mossoux, Patrick Bonté et les interprètes explorent et exposent ces gestuelles et schémas, parfois drôles, parfois inquiétants.
Sur scène,cinq experts en comportement adoptent avec une rigueur toute scientifique des conduites qui semblent libérer les nerfs : addictions, passages à l’acte, jeux de pouvoir, comportements pervers, mais la machine s’emballe et les gestes délirent…
Une lecture fantasmatique et critique de l'univers contemporain.

DISTRIBUTION

Conception Patrick Bonté • Mise en scène et chorégraphie Nicole Mossoux et Patrick Bonté • Interprétation Sébastien Jacobs, Leslie Mannès, Frauke Mariën, Maxence Rey, Marco Torrice • Musique originale Thomas Turine. Scénographie Didier Payen. Costumes Colette Huchard. Lumière Patrick Bonté. Direction technique Jean-Jacques Deneumoustier. Régie générale David Jans.


Production Compagnie Mossoux-Bonté. Coproductions les Brigittines (Brussels). Soutiens Le Phare (Centre Chorégraphique National du Havre et de Haute Normanie), Théâtre Paul Eluard (Scène Conventionnée - Bezons), DSN (Scène Nationale de Dieppe), Rose des Vents (Scène Nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq), Théâtre de Châtillon and Biennale Nationale de Danse du Val de Marne (CDC La Briqueterie)

© photo : Cie Mossoux-Bonté

Site de la compagnie

Comment départager, dans le travail de Nicole Mossoux et de Patrick Bonté, le politique et l’intime, le rêve et la réalité, l’Histoire et les histoires ?

C’est dans la révélation d’une coïncidence de l’œuvre avec ce que je suis en ce début du XXIe siècle, que j’ai aimé leurs spectacles. Un univers dont les ellipses, le laconisme, le subtil « montrer-cacher » permet à chacun d’identifier des expériences troublantes, familières. La force de la démarche est dans cette liberté laissée au spectateur. L’inconscient, sollicité par des visions à la fois archaïques et raffinées, résonne fluidement. Jamais la forme ne nuit à l’émotion, jamais elle ne fait obstacle : elle accompagne. Son inquiétante étrangeté n’est pas anxiogène. Nous sommes en permanence reliés : aux autres, au passé, au fil ténu du temps, aux artistes qui nous ont précédés, à notre souffle sculpté par le son, la lumière, l’ombre qui, vertigineusement, la double.

Comme l’oiseau tranquille au vol inverse oiseau / qui nidifie en l’air d’Apollinaire, nous trouvons dans ce vertige un refuge. La violence est médiatisée par l’attitude à la fois distante et grave, ingénue et précise des danseurs. Le geste même de l’art.

Caroline Lamarche, Auteure

Patrick Bonté
Après des études de philosophie et lettres et d’interprétation dramatique, Patrick Bonté écrit de nombreux textes pour le théâtre, la radio et le cinéma et réalise de nombreuses mises en scène à Bruxelles, Anvers et au Québec.
Désirant se servir du théâtre pour aborder des thématiques liées à l’énigme de la présence, il cherche à inventer des langages évitant la narration textuelle, le réalisme et la psych ologie. Avec Nicole Mossoux, qu’il rencontre en 1985, il partage le désir de « créer une image scénique porteuse de sens, qui ne prétende pas détenir une vérité mais dans laquelle règne une tension liée aux contradictions dont elle est nourrie ».
Il est ég alement directeur artistique des Brigittines (Centre d’Art contemporain du Mouvement de la Ville de Bruxelles).

Nicole Mossoux
Après une formation en danse classique et des études à Mudra, l’école de Maurice Béjart, Nicole Mossoux entreprend une remi se en cause de ces acquis à travers les arts plastiques, la pratique du mouvement avec des amateurs, et l’approfondissement de techniques telles que l’Eutonie et le Taï - Chi.
Elle rencontre en 1985 le dramaturge et metteur en scène Patrick Bonté, avec qui elle fonde la Compagnie de Théâtre - Danse Mossoux - Bonté, au sein de laquelle l’un et l’autre conçoivent des projets en alternance. Elle y est aussi interprète, notamment dans des solos comme Juste Ciel, Gradiva, Twin Houses, Light !, et Kefar Nahum.
Depuis 1999, à côté des laboratoires destinés aux professionnels de la scène, centrés sur le rapport du mouvement à la présence, à l’objet (avec Agnès Limbos), ou au costume (avec Colette Huchard), elle donne des ateliers de danse à destination des enfants autistes et psychotiques.

SI VOUS AIMEZ CE SPECTACLE, VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE :

Les Déclinaisons de la Navarre
Le Réserviste